Bijoux Antique en Or et Pierres Précieuses

L'Histoire des Bijoux pour Homme à Travers le Temps

Aujourd'hui ÕJIN plante le décor de ses articles consacrés aux bijoux : comment les choisir, les associer et bien les porter... Mais commençons par le commencement.

On peut ne pas porter de bijoux, mais on ne peut pas s'en désintéresser, ils nous fascinent par leurs multiples attraits. Avant d’être un accessoire, le bijou était un moyen pour l'homme de manifester sa richesse, son rang social ou encore sa puissance.

Les bijoux pour hommes n'ont pas toujours été tabou. De nombreux exemples découverts lors de fouilles archéologiques montrent un réel engouement de l'homme pour les ornements et autres parures, parfois même plus imposants que chez les femmes.

Dès la préhistoire, les hommes portaient des bijoux, parfois très voyants, généralement pour affirmer leur statut social auprès de leurs pairs. La beauté des pierres précieuses a incité les hommes à leur attribuer une signification mystique. Chaque pierre avait son propre pouvoir et offrait une protection contre un danger spécifique.

 

  • Étymologie des Bijoux

Il semblerait que l’étymologie du mot "bijou" soit celte, le terme "biz" signifiant doigt et par extension il a donné "bizou" en breton désignant un anneau pour le doigt puis finalement "bijou" que l'on connait plus actuellement et qui regroupe l'ensemble des objets d'apparat : collier, pendentif, bagues, bracelets...

 

  • Les Premiers Bijoux : Une Apparition Précoce

L'usage d'ornements a été renseigné dès l'époque du paléolithique il y a 100 000 ans où des coquillages percés étaient portés en guise de pendentif. Puis ces parures ont évolué en y incluant des dents d'animaux, des os, de l'ivoire, des minéraux tendres... ce qui formait déjà une immense diversité de parures.

 

  •  L’Expansion du Bijou 

Dans l'antiquité, avec l'apparition du métal et tout particulièrement de l'or, les techniques d’orfèvrerie se développent. Les hommes les plus modestes se contentent d'amulettes discrètes, au contraire des riches qui arborent de volumineuses parures sur la poitrine, des bagues, parfois même plusieurs sur le même doigts, ou des manchettes en or et en pierres tel que la turquoise ou le lapis-lazuli.

En dehors de leur aspect décoratif, les bijoux possédaient des fonctions magiques et religieuses dépendant du décor et des matériaux. Les Égyptiens y attachaient une forte symbolique, et malgré que l'or était très abondant en Egypte, il était un gage d’éternité car assimilé à la chair des dieux.

Luxueuse parure de l'Egypte antique retrouvée dans la tombe de Toutankhamon

Chez les Romains, cette pratique était moins extravagante, mais ces derniers avaient aussi pour habitude de porter des anneaux, des plastrons et autres colliers précieux. Certains de ces bijoux pouvaient même témoigner d'une appartenance militaire à travers des récompenses honorifiques pour les soldats et centurions. 

 

  • La Démocratisation des Bijoux Homme

Entre le Moyen-Age et la Renaissance, chaque période a été marquée par une pratique particulière de l'ornement. L'influence byzantine a eu pour effet de populariser les parures somptueuses auprès de ceux qui en avaient les moyens. Durant cette période on note la démocratisation du fermail, sorte de broche qui sert à maintenir les deux pans d'une cape.

Fibule en or servant à maintenir les pans d'une cape, période médiévale

Suivant les époques, ces broches représentaient des fleurs, des animaux, des devises ou encore des armoiries. On sait que certains souverains comme Louis IX, très pieux, étaient réticents à toute forme d'apparats, tandis que d'autres rois, comme Charles VI furent beaucoup plus friands de ce genre de faste.
Diamant Bleu le Plus Grand du Monde Le Hope
 Le "Hope" est le plus grand diamant bleu du monde (44,5 carat), et d'après les croyances, l'une des plus maléfiques de toutes les pierres précieuses. Il était compris dans la toison d'or de Louis XV. La légende veut que cette pierre aurait été ensorcelée, car elle aurait été l’œil de la statue de la déesse hindou Sita, et aurait été dérobé par des voleurs.

    • Bijoux et Culture Indienne

    L'Inde, dans sa culture, a mis en avant le port des bijoux chez les hommes. Le secteur de la joaillerie a été très fleurissant à partir du XIV ème siècle. Par rapport à l'époque, ces créations étaient les plus abouties car l'Inde bénéficiait d'un savoir faire particulier en matière de joaillerie et possédait des gisements de pierres précieuses naturelles propices à la création de bijoux luxueux. Dans la culture indienne, le bijou est un élément indispensable à la tenue. A partir de la naissance, des bijoux sont offerts en fonction du sexe de l’enfant. Les empereurs et la noblesse locale se parent de décorations de turbans, bagues et autres ornements en or et pierres précieuses. Même les princes indiens déchus de leur pouvoir continueront de s'affirmer à travers des ornements somptueux mixant la tradition indienne à l'influence occidentale.

      • La Fin Précipité des Bijoux Homme

      Depuis notre monde s'est largement désacralisé, de ce fait les bijoux ont perdu la plupart de leurs anciennes fonctions, pour n'avoir à nos yeux plus que deux qualités essentielles : la valeur et la beauté.
      En Europe, la Première Guerre mondiale est un tournant dans l'histoire du bijou car l'or est donné aux gouvernements pour participer à l'effort de guerre et les artisans sont mobilisés ou reconvertis dans l'industrie des armes. Les bijoux disparaîtront progressivement des attributs masculins. Les mentalités évoluent et on préfère dès lors offrir à son épouse des pièces de joaillerie luxueuses pour exposer sa richesse et sa réussite sociale.

        • En Bref
        Synonyme de richesse, de réussite sociale et donc de pouvoir, les bijoux ont toujours eu une forte valeur sociale. Certains étaient même considérés comme des objets mystiques ou supposés avoir de mystérieuses propriétés.
         
        Presque bannis du vestiaire masculin pendant plus de deux siècles, aujourd'hui, peu d'hommes portent des bijoux, même si les mentalités tendent à se libérer depuis quelques années. 
        Trop connotés, trop féminins ou encore trop tape à l’œil... il est soit symbole de pouvoir et de richesse, donc excluant pour la majorité d'entre nous, soit sexuellement connoté.
        Pourtant aujourd'hui ces barrières psychologiques s'estompent, un regain d’intérêt croissant des hommes pour les bijoux s’opère.

         

        Cette tendance n'en est qu'a ses débuts et ÕJIN est là pour vous accompagner dans votre quête du bijou idéal, brut, masculin et élégant.

         

        En attendant nos prochains conseils sur : Comment choisir ses bijoux, correctement les associer et les porter on vous propose de vous faire patienter en jetant un coup d’œil à nos créations.
        Collection de Bracelets Pierres Naturelles Homme et Argent ÕJIN
        Voir la collection "Les bracelets signatures"

        Laisser un commentaire